top of page
  • JMG

Littéra/Avent-ture – #20


Le buste droit, la démarche assurée et martiale, il se tient là, debout, devant ses troupes. Le fond de l’air est très froid et de la vapeur sort de sa bouche à chaque fois qu’il expire ou qu’il parle.


L’air sévère et le regard perçant, il jette un regard circulaire sur son équipe. Une sacrée équipe, rodée comme jamais. Chacun des membres est prêt pour la dernière mission qui l’attend, mais le grand chef veut encore exacerber leur motivation au moment de plonger dans le grand bain.


Ils sont toutes et tous là, alignés. Il n’y a pas une seule tête qui dépasse. Huit forces de la nature au meilleur de leur forme.


Il les regarde, avec une certaine fierté. Il n’y a pas si longtemps que ça, il était là, parmi eux. Un des leurs. Et s’il est désormais devant eux, c’est qu’il a montré des qualités de leader en plus de ses talents physiques.


– Est-ce que vous savez pourquoi vous êtes là?, hurla-t-il de sa plus belle voix.


– Chef, oui, chef, c’est parce que nous sommes les meilleurs!, répondirent les huit voix à l’unisson.


Le leader en eut des frissons. Il savait que la mission serait un grand succès, il ne pouvait en être autrement. Il décida alors de les exciter un peu davantage en appuyant sur la corde personnelle de chacun.


– Pompás! Táltos!


– Chef, oui, chef!, réagirent les deux concernés.


– Je ne vous ai pas beaucoup vus lors du dernier exercice. Vous n’étiez pas très fringants! Dois-je m’inquiéter? Dois-je remettre en doute votre capacité à assumer la mission?


– Chef, non, chef! Nous nous sommes préservés, mais nous sommes prêts comme jamais!


– C’est exactement ce que je veux entendre. Et rien d’autre! N’est-ce pas Csillag? Je ne sais pas de quoi tu parlais avec Táncos, mais ça avait l’air passionnant! Ça ne vous intéressait pas l’exercice que nous avons fait?


– Chef, oui, chef, répliqua Csillag. Nous trouvions justement que cet exercice était très complet et nous nous en réjouissions…


– Mouais… La prochaine fois, faudra inventer un autre bobard! Et toi Ágas? Pourquoi nous as-tu retardés à la fin de l’exercice?


– Chef, je ne vous ai pas retardés, chef! J’ai porté secours à Íjas qui avait marché dans un trou. Il nous a fallu remonter ensuite tout le groupe.


– De la solidarité! Bravo! C’est ça aussi que j’attends vous. Nous ne sommes pas neuf. Nous sommes une seule et même machine et rien ne nous arrête. Pas vrai Üstökös?


– Chef, oui, chef! Exactement comme les comètes dans le ciel!


– Chef, oui, chef! Et nous sommes vifs comme l’éclair, se permit d’ajouter Villám, dont l’esprit l’était aussi…


– Bravo les gars, je suis fier de vous. Fier d’être votre chef. Fier de partir en mission avec vous toutes et tous! Le grand patron est prêt, il nous attend. Ne le décevons pas!


– Chef, non, chef!, répondirent les huit voix à l’unisson.


Rudolf prit les devants et guida ses huit compagnons vers le traîneau du Grand Patron. Chacun des rennes connaît sa place, son rôle. La tournée de Noël peut démarrer, rien ne l’arrêtera!


Ouvrez les autres cases!!



























































































































24 vues
bottom of page