• JMG

Rembrandt


Coucou les gens!


Le XVIIe siècle a fourni un grand nombre d’artistes de génie. Partons à la découverte de l’un d’entre eux, histoire de bien terminer la semaine…


«Quand soudain devant moi, au milieu de la route / J’eus une apparition comme un Rembrandt sous une vieille croûte» (dans 27e heure – Suite faunesque);

«Mais les nouveaux Moïse n'intéressent plus Rembrandt» (dans Page noire)


Mais quel était donc le prénom de Rembrandt? Ben en fait, c’est… Rembrandt… Car ce peintre néerlandais (1606-1669) n’est connu que par son prénom, ce qui est préférable quand on sait que son nom de famille, c’est Harmenszoon van Rijn. Rien que pour signer en bas d’une toile, c’est compliqué…


Pilier majeur de l’École hollandaise des peintres du XVIIe siècle, Rembrandt est considéré comme l’un des plus grands dans l’histoire de l’art baroque européen. À la fois dessinateur et graveur, il connut une riche carrière au service de nombreux mécènes, illustrée de plus de plus de 700 peintures et dessins.


Mais il finit dans la pauvreté et la faillite, plombé par un train de vie trop élevé et un contexte familial dramatique. Trois des quatre enfants qu’il eut avec sa première femme (elle-même décédée à l’âge de 30 ans) moururent en bas âge et le dernier, Titus, fut emporté par la peste à l’âge de 26 ans. Sa deuxième compagne finit emprisonné pour avoir tenté de l’escroquer. Il eut ensuite une autre fille, Cornelia, avec celle qui fut sa dernière compagne et qui mourut neuf ans plus tard, elle aussi de la peste. Rien que ça...


Rembrandt, lui, mourut un an après son fils, et fut inhumé dans l’église Westerkerk d’Amsterdam, où seule subsiste aujourd’hui une plaque commémorative.


Belle fin de semaine à toutes et à tous! Publication inspirée de l'ouvrage "Exercice de simple éducation avec dix fois le mot paradis", que vous pouvez trouver ici!!



35 vues