• JMG

Verts paradis


Coucou les gens!


Ça vous dit une petite excursion dans l’univers magique de Charles Baudelaire, aujourd’hui? C’est parti ! …


«Je t’ai rêvée ce soir au fond d’une ambulance / Qui me raccompagnait vers mes verts paradis» (dans Redescente climatisée)


Les verts paradis sont en effet une référence aux «Fleurs du mal» de Charles Baudelaire, texte dans lequel il évoque les «verts paradis des amours enfantines» (dans Moesta et errabunda (Triste et Vagabonde), un des derniers poèmes de Spleen et Idéal):


Mais le vert paradis des amours enfantines,

Les courses, les chansons, les baisers, les bouquets,

Les violons vibrant derrière les collines,

Avec les brocs de vin, le soir, dans les bosquets,

- Mais le vert paradis des amours enfantines,


L'innocent paradis, plein de plaisirs furtifs,

Est-il déjà plus loin que l'Inde et que la Chine?


Question: si les amours n’avaient pas été féminins au pluriel, avec quoi Charles Baudelaire aurait-il fait rimer «amours enfantins»?


Vous avez quatre heures pour répondre…


Belle journée à toutes et à tous!




Publication inspirée de l'ouvrage "Exercice de simple éducation avec dix fois le mot paradis", que vous pouvez trouver ici!!

56 vues