top of page
  • JMG

Telemann et Mahler


Coucou les gens!


En contraste avec les premiers flocons de neige qui commencent à tomber, penchons-nous sur un bout de page noire…


«Et j’ai mis de côté Telemann et Mahler / Pour ne pas oublier la B.O. de nos jeux» (dans Page noire)


Georg Philipp Telemann (1681-1767) et Gustav Mahler (1860-1911) sont deux musiciens et compositeurs. C’est à peu près le seul point commun entre eux deux…


Le premier, allemand, est une des références absolues de la musique baroque, qu’il a sublimé tout au long de son œuvre riche de plusieurs milliers de pièces.


Le second, autrichien (et déjà cité dans la chanson «Also sprach Winnie l’Ourson») a plutôt fait dans le modernisme.


Ce sont, dans leurs époques respectives, deux maîtres incontestés, pour des raisons différentes: Telemann a, ainsi, été considéré, de son vivant, comme le plus grand musicien allemand. Son nom s’est pourtant un peu perdu dans l’Histoire qui, ingrate, a davantage retenu ceux de Haendel ou Bach.


Mahler, davantage reconnu de son vivant comme chef d’orchestre, est considéré comme ayant joué un rôle essentiel entre la période romantique et la période moderne.


Ah non, il y a tout de même un autre point commun: ils ont tous les deux écrit deux œuvres baptisées «Résurrection» : l’Oratorio de Pâques (TWV.6/7) pour le premier et la Symphonie no 2 en ut mineur pour le second.


En les mettant «de côté», peut-être HFT estime-t-il que ses «jeux» (sous-entendu notre époque actuelle) n’ont rien de baroque ni de romantique ni de moderne… et que de résurrection il n’est plus vraiment question désormais!


Si vous avez d’autres idées, je suis preneur!


Belle journée à toutes et à tous!

39 vues
bottom of page