top of page
  • JMG

Studebaker


Pour la route, voilà un clin d’œil à une chanson bien ancienne ressortie à l’occasion de la tournée «Replugged» des Zénith achevée vendredi dernier à Paris.


«J’filais cette môme un peu mariole qui frimait dans sa Studebaker» (dans «Dies olé sparadrap Joey»)


Studebaker est une marque automobile américaine qui a traversé les deux premiers tiers du 20e siècle.


Héritière d’une tradition de fabrication de... chariots et voitures à chevaux, lancée par Peter Studebaker, un colon hollandais à la fin du 18e siècle (dont le nom original, avant son américanisation, était Stutenbecker).


Les premiers modèles de voitures produits en 1902 étaient… électriques, les premiers véhicules «thermiques» n’apparaissant que quelques années plus tard.


La société se fera une petite place sur le marché automobile américain dominé par le trio General Motors - Ford - Chrysler et produira des véhicules jusqu’au début des années 60, avant de disparaître corps et âmes en 1966.


À noter que la marque représente aussi le S de «STP», dont il est fait état de deux caisses dans «Ad orgasmum aeternum» (STP: «Studebaker Tested Products», qui avait succédé dans l’appellation à «Scientifically Treated Petroleum»).




Publication inspirée de l'ouvrage «Exercice de simple éducation avec dix fois le mot paradis», que vous pouvez trouver ici en promotion exceptionnelle post-tournée des Zénith!!

44 vues

Commentaires


bottom of page