top of page
  • JMG

Robert Schumann


Coucou les gens!


Aujourd’hui, la démonstration qu’un Schuman(n) peut en cacher un autre…


«Et des mains maladroites et moites au soir trop chaud raturent les fantaisies de Schumann au piano» (dans Des adieux)


Robert Schumann est un compositeur romantique allemand (1810-1856), dont «La Fantaisie, op. 17» est une de ses œuvres majeures pour piano.


Souffrant de problèmes psychiques (dédoublement de la personnalité, peur omniprésente de la mort, tendances suicidaires…), sans doute aussi alimentés par un parcours de vie jonché de drames familiaux, il fut interné en février 1854 dans un asile, après être sorti de chez lui en pantoufles, un soir d’orage, et s’être jeté dans le Rhin. Il y resta plus de deux ans et y mourut après avoir refusé, pendant plusieurs semaines, de se nourrir.


Il ne faut pas le confondre avec l’homme d’État français du presque même nom (à un n près) Robert Schuman (1886-1963), l’un des pères fondateurs de l’Union européenne.


Belle journée romantique à toutes et à tous!


Publication inspirée de l'ouvrage "Exercice de simple éducation avec dix fois le mot paradis", que vous pouvez trouver en super promo ici!!



26 vues
bottom of page