• JMG

Pigalle


Coucou les gens!


Une petite visite dans les quartiers pittoresques de Paris, ça vous dit?


«Si les hommes viennent de Mars et les femmes de Pigalle» (dans Ta vamp orchidoclaste)


Au-delà du clin d’œil au célébrissime «Les hommes viennent de Mars, les femmes viennent de Vénus» de John Gray, la citation n’est gère flatteuse pour la gente féminine, sachant que le quartier parisien de Pigalle est éminemment réputé pour sa concentration élevée de sex-shops et de prostituées au mètre carré.


On y trouve également des salles de spectacles ou cabarets connus dans le monde entier (Le Divan du Monde, Le Moulin Rouge, L’Élysée Montmartre, La Cigale…).


Ce que l’on sait moins, c’est que ce quartier populaire du nord de Paris, à cheval sur les 9e et 18e arrondissements, en contrebas de la butte Montmartre, doit son nom au sculpteur Jean-Baptiste Pigalle (1714-1785), considéré comme un maître par ses contemporains.


En 1803, la Ville de Paris rebaptisa «Rue Pigalle» la rue où il avait son atelier, puis en 1864, à la place au bout de cette rue.


Ce n’est qu’en 1993 que, par arrêté municipal, cette rue devint «Rue Jean-Baptiste Pigalle», pour se rappeler de l’origine oubliée de ce nom.


De Paris ou d’ailleurs, belle journée à toutes et à tous!



Publication inspirée de l'ouvrage "Exercice de simple éducation avec dix fois le mot paradis", que vous pouvez trouver ici!!

0 vue