• JMG

Pandémonium


Coucou les gens!


Au lendemain de Pâques, un petit voyage en Enfer, ça fait du sens, non?


«Quand mes pensées confuses s’éclairent au magnésium / Sur les écrans-secrets de ton pandémonium» (dans Sentiments numériques revisités)

«Je fais des inventaires dans mon Pandémonium / Cerveau sous cellophane cœur dans l’aluminium» (dans Annihilation)


Pandémonium est la capitale imaginaire des enfers, inventée par le poète anglais John Milton (1608-1674) dans son poème épique Le paradis perdu (1667).


Le terme est un néologisme constitué à partir des bases grecques «pân» (tout) et «daímôn» (démons), signifiant donc «Tous les démons».


Par extension, et dans un esprit moins biblique, ce mot désigne aujourd’hui un lieu où règnent corruption, chaos et désordre.


Beau mardi à toutes et à tous, dans le désordre qu’il vous plaira!

3 vues