• JMG

Minerve, Mantegna, Bellini, Delacroix...


Coucou les gens!


J’espère qu’il y a aussi du soleil dans vos rues… et dans vos coeurs! Sur cette chanson de HFT, les références sympas à décortiquer ne manquent pas. Rien que dans la première strophe, elles s’emboîtent comme des briques de Lego…


«Dans les jardins de la vertu, Minerve s’habille en guerrière

mais moi qu’ai rien d’un Mantegna, d’un Bellini, d’un Delacroix

je la peins sous les traits d’un rat»


Minerve, la déesse des métiers – et de ceux qui les pratiquent – est aussi considérée comme étant la déesse de la sagesse, de la stratégie (de l’inespoir?), des lettres, des arts ou encore de la musique… le cumul des mandats n’effrayait personne en ce temps-là...


Elle est généralement représentée parée d’une armure, coiffée d’un casque et armée d'une lance.


Il se trouve que de nombreux artistes s’en sont inspirés, à commencer par le graveur et peintre italien Andrea Mantegna (1431-1506). On lui doit, entre autres œuvres, «Minerve chassant les Vices du jardin de la Vertu», une huile sur toile conséquente (160×192 cm) achevée en 1502 que l’on peut admirer au Louvre.


Son beau-frère se trouve être Giovanni Bellini (Mantegna a épousé Nicolosia, la sœur de Giovanni), peintre italien (1425-1516), considéré comme le précurseur de l’école vénitienne.


La référence à «Bellini» peut aussi concerner Iacopo (1400-1470), le père de Giovanni Gentile (1429-1507) et donc le beau-père de Mantegna.


Quant à Eugène Delacroix (1798-1863), on lui doit, entre autres, une «Esquisse pour le salon de la Paix à l'Hôtel de Ville de Paris: Minerve» (1850), exposée au Petit Palais à Paris, ou encore un dessin au crayon «Minerve et Mercure pourchassant le monstre»… (illustration)


Enfin, la référence au «rat» n’est guère surprenante: il s’agit-là de l’animal préféré de HFT, du moins dans ses chansons, puisqu’on le retrouve pas moins de 11 fois dans des titres précédents…


«Je me souviens de toi dans ces années obscures / Où tu te promenais avec un rat en laisse» (dans Une fille au Rhesus négatif)


«Puis s'enfoncent comme des rats dans leurs banlieues by night / Essayant d'accrocher un regard à leur khôl» (Dans Les dingues et les paumés)


«Qui te f’ront oublier / Qu'y a cette croqueuse de rats / Qui t'a laissé tomber» (dans Encore un p’tit café)


«J'ai sorti mon Browning et mon Lüger de leurs étuis / J'ai commencé à tirer sur quelques rats bien cradingues» (dans 24 heures dans la nuit d’un faune)


«Qu'est-ce que la planète Terre / Dans l'œil d'un rat maudit» (critique du chapitre 3)


«Sueurs froides, visage éclaté / Odeurs de rat mouillé» (dans Méthode de dissection du pigeon à Zone-la-Ville)


«Vendredi pleurera et sans doute cramera / Son karma comme un rat le mardi ; oh la la l'abruti» (dans Also sprach Winnie l’Ourson)


«Entre une vieille hétéro deux diesels et trois rats / et quelques veuves austères militantes limitées» (encore dans Also sprach Winnie l’Ourson)


«Bannières désétoilées, caméras et dentelles / Dans l’œil des rats squattant les paradis virtuels» (dans Lobotomie Sporting Club)


«Ça sent la chair fétide, le rat décérébré / le module androïde, le paradoxe usé» (dans Karaganda (Camp 99))


«Les rats inoculés ont quitté l'arrière-cour / Et les mouches tombent avant de gouter au festin» (dans Page noire)


Je vous souhaite à toutes et à tous une belle journée rat-dieuse !!!

48 vues