top of page
  • JMG

Les Érinyes


Coucou les gens!


Une petite incursion dans la mythologie grecque, ça vous dit?


«Mais loin des muses obscènes aux sourires cannibales des Érinyes toxiques dont on a fait sécher le venin qui sert d'encre au tampon pour leur bal» (dans «L'idiot qu'on a toujours été»)


Les Érinyes sont, dans la mythologie grecque, les déesses de la vengeance. Elles sont l’équivalent des Furies de la mythologie romaine et dont HFT fait référence à deux reprises dans ses précédents opus («L’hargneuse odeur des furies sanitaires» dans «Le jeu de la folie» et «Ta gorgone se transforme en furie sous amphètes» dans «Ta vamp orchidoclaste»).


Comme ce sont des déesses dites «primitives», elles ne sont donc pas soumises à l’autorité de Zeus. Habitant le «monde du dessous» ou «le royaume des Ombres», elles sont souvent représentées ailées, coiffées de serpents et armées de fouets ou de torches et punissent tous les crimes contre les lois de la société humaine.


Soyez donc sages! Sinon, elles vont s’occuper de vous…


Belle journée à toutes et à tous!

25 vues
bottom of page