• JMG

Le syndrome du spaghetti


Voilà un roman de la jeune Marie Vareille (37 ans) estampillé «littérature jeunesse», mais que j’ai dévoré alors que j’ai bientôt 52 ans! J’en conclus donc que je suis resté jeune dans ma tête, et ça me rassure!


Ce «Syndrome du spaghetti» raconte l’histoire d’une ado, promise à grand avenir sportif – c’est une basketteuse de génie – mais pour qui tout son univers et tous ses rêves vont s’effondrer en l’espace de très peu de temps, après que deux événements dramatiques soient survenus.


On ne peut que se prendre d’une affection profonde pour ce petit bout de femme qui se retrouve dans une spirale infernale, un puits sans fond dont le seul moyen, pour elle, d’en sortir, est de prendre beaucoup sur elle et de s’ouvrir davantage aux autres, notamment sa petite sœur.


«Le syndrome du spaghetti » est le 8e roman de cette romancière à succès. Il est paru en octobre 2020, mais il n’est jamais trop tard, presque deux ans après, de le savourer sans modération!

1 vue