• JMG

Gnomes


Coucou les gens!


Pour terminer la semaine, faisons la connaissance d’une créature légendaire qui n’a pas toujours bonne réputation.


«J’ai confié mon âme à un gnome / Qui jonglait sous un revolver» (dans «Pulque, Mescal y Tequila»)


«De port en port, de quai en quai / J’ai rencontré de drôles de gnomes» (dans Psychopompes-Métempsychose & Sportswear»).


Tout le monde voit à peu près ce qu’est un gnome. Surtout si vous êtes fan de Harry Potter, du Seigneur des Anneaux ou si vous êtes familiers des plateformes Linux et Unix (blague de geek… que je ne suis pas du tout, je précise!).


Mais savez-vous qu’il s’agit à l’origine d’un petite créature légendaire issue de la kabbale juive (c’est-à-dire la loi «orale», par opposition à la Torah qui est la «loi écrite»)?


Le nom provient du grec «genomos» («habitant souterrain»). Généralement représentés par des êtres moches et méchants (bien avant les Minions…), ils étaient les gardiens des trésors et des pierres.


Les fans de Pink Floyd se rappelleront aussi que «The Gnome» est l’une des chansons du tout premier album des Pink Floyd, «The Piper at the Gates of Dawn» écrite et composée par le regretté Syd Barrett.


Belle fin de semaine à toutes et à tous!



Publication inspirée de l'ouvrage "Exercice de simple éducation avec dix fois le mot paradis", que vous pouvez trouver ici!!

43 vues