top of page
  • JMG

Fahrenheit


Coucou les gens!


Pour bien commencer la semaine, un peu de sciences, mais pas trop compliquée, promis!


«On redevient toujours l’ombre dans le magma qui souffle d’effarants degrés Fahrenheit» (dans «L’idiot qu’on a toujours été»)


L’échelle de mesure des degrés dits «Fahrenheit» a été inventée par un physicien néerlandais d’origine polonaise répondant au nom de Gabriel Daniel… Fahrenheit (1686-1736).


C’est lui qui développa, en 1724, le principe du thermomètre à mercure, qu’il étalonna selon une échelle se basant sur deux points de température précis dont je vous épargne la définition dans un élan de charité humaine…


À cette époque-là, il n’existait que deux échelles de températures, créées par Isaac Newton (en 1700) et par Ole Christensen Rømer en 1701. Ce dernier reçut d’ailleurs, en 1708, la visite de Fahrenheit qui s’inspira largement de ses travaux.


L’échelle Fahrenheit n’est plus en usage aujourd’hui que dans quelques pays, dont les États-Unis. La très grande majorité a adopté l’échelle Celsius, inventée en 1742 et introduite officiellement dans le référentiel du Bureau international des Poids et Mesures en 1948.


La température de 451 degrés Fahrenheit (232,8°c), qui sert de titre au roman terrifiant de Ray Bradbury, correspond à la température d’inflammation du papier. Et quand il fait 0 degrés Celsius, comme en ce moment, il fait 32 degrés Fahrenheit.


Permettez-moi, dans le même élan de charité humaine, de vous épargner aussi la formule permettant de passer des degrés Celsius aux degrés Fahrenheit… Mais ceux que ça intéresse peuvent me le demander en MP!!!


Beau début de semaine à toutes et à tous!

19 vues
bottom of page