top of page
  • JMG

Catacombes et Nagasaki-Satori


Coucou les gens!


La «Prière pour Ba'al Azabab», comme beaucoup d'autres morceaux de HFT, regorge de petites références fort intéressantes. En voilà quelques autres!

«Je vois des peintures fraîches au fond des catacombes et des Nagasaki-Satori sur ma tombe».


Bon, les catacombes, globalement, on connaît. Surtout celles de Paris. Mais on en trouve ailleurs aussi, puisqu’il s’agit, de manière plus générale, d’emplacements souterrains dans lesquels les «anciens» déposaient les corps de ceux qui n’étaient pas brûlés. Elles étaient aussi utilisées comme refuge par les chrétiens des premiers siècles, à l’époque où ils étaient régulièrement persécutés.


HFT y a déjà fait allusion à deux reprises dans des morceaux précédents:

«Les réverbères s’allument au fond des catacombes / Les bulldozers préparent l’autoroute pour le stade» (Une fille au Rhésus négatif)

«Parfums d’ombres peyotl au fond des catacombes» (Série de 7 rêves en crash position)


Quant à Nagasaki-Satori, cela fait référence, à la fois à la ville de Nagasaki, la seconde à avoir reçu la bombe atomique américaine sur la tête (le 9 août 1944, trois jours après Hiroshima)) et aux monstres surnaturels du folklore japonais, connus pour leur pouvoir de lire dans l'esprit des gens.


Beau début de semaine à toutes et à tous!

44 vues
bottom of page