• JMG

Bardamu



Coucou les gens!


Où l’on parle de Louis-Ferdinand Céline, indirectement…


«Gauguin sans toile et sans pinceau / Revisité en Bardamu» (dans Errer humanum est)


Ferdinand Bardamu est un personnage tiré des œuvres de Louis-Ferdinand Céline (1894-1961)… mais c’est aussi un peu l’auteur lui-même auquel Thiéfaine fait référence à de maintes reprises dans ses chansons.


Après s’être engagé dans l’armée au début de la 1e Guerre Mondiale, pour frimer devant un ami, Bardamu découvre l’horreur des combats avant d’être lui-même blessé.

Une fois réformé, il entame un long voyage initiatique qui le conduira au Togo où il découvre les affres de la colonisation, puis aux États-Unis (New-York, Détroit) et son implacable gigantisme capitalistique.


De retour en France, il devient médecin en banlieue parisienne et touche du doigt la misère sociale de ses patients…



Publication inspirée de l'ouvrage "Exercice de simple éducation avec dix fois le mot paradis", que vous pouvez trouver ici!!

3 vues