• JMG

Anthrax


Coucou les gens! On va faire dans le médico-musical pour bien commencer la semaine...


«Alors qu’il y a des milliers d’obsédés qui continuent chaque année à souffrir (…) d’un anthrax max aux roubignolles» (dans Exercice de simple provocation avec 33 fois le mot coupable)


Les métaleux savent qu’Anthrax est aussi le nom d’un groupe américain qui fait beaucoup de bruit, avec un guitariste de génie (Scott Ian) et un chanteur (Joey Belladonna, dont les plus accros diront que c’est de lui dont HFT parle aussi «Sweet amanite phalloïde queen»: «Prima belladona made in Moloch-city destroy-machine». Mais bon, fô pas non plus pousser).


Dans le cas présent, il est fait allusion à une affection cutanée très seyante, constituée de plusieurs furoncles, qui ne sont pas forcément d’Amérique, eux.


Cette appellation d’anthrax est source de confusion, car le mot anglais «Anthrax» est traduit, en français, par la «maladie du charbon», qui est une maladie infectieuse aiguë causée par la bactérie Bacillus anthracis (d’où la confusion…), touchant aussi bien l’Homme que l’animal. Alors que la traduction anglaise du mot français «anthrax» est «Carbuncle». Vous suivez toujours?


Dans les deux cas, c’est très joli au microscope mais pas très beau à voir sur la peau… et encore moins sur les roubignolles!


Tout va bien? Pas de panique, vous avez le reste de la semaine pour vous remettre…


Publication inspirée de l'ouvrage "Exercice de simple éducation avec dix fois le mot paradis", que vous pouvez trouver ici!!

35 vues