top of page
  • JMG

Gérard de Nerval


Gérard de Nerval
Gérard de Nerval

Après les Cachous Lajaunie, voici l’histoire Labrunie… Bon, ok, ça sent la fin du mois...


«Ne m’attends pas ce soir car la nuit sera noire / Et blanche, illuminée, rue de la vielle lanterne / où Nerval a pendu son linge et sa mémoire» (dans Le jeu de la folie)


Gérard de Nerval est un écrivain et poète français, de son vrai nom Gérard Labrunie (1808-1855).

Tombé très tôt dans la marmite littéraire (il traduit le Faust de Goethe à l’âge de 18 ans…), il choisit son nom de plume en référence au nom d’un clos se trouvant dans la propriété de son oncle à Mortefontaine, où il vécut quelques années.


Dès l’âge de 33 ans, il commence à souffrir de problèmes psychiatriques, allant en s’aggravant, justifiant des hospitalisations de plus en plus fréquentes en établissement spécialisé.


C’est, du reste, quelques mois après être sorti d’un de ses internements qu’on le retrouve pendu à la grille de l'atelier d’un serrurier de la rue de la Vieille-Lanterne (aujourd’hui disparue)…


Que cela ne vous empêche pas de passer une belle journée!



Publication inspirée de l'ouvrage "Exercice de simple éducation avec dix fois le mot paradis", que vous pouvez trouver en super promo ici!!

22 vues

Kommentare


bottom of page